Rechercher
  • RowenaM

Hommage souriant

Pardieu, qu'il serait bien ennuyeux que parmi les humains et les dieux, on ne trouve plus d'abruti pour que toujours je me ris des mots cons et sans argutie . Je n'aurai plus dans ma besace de quoi écrire sur qui m'agace et malheureuse traînerai misère sans spécimen des plus pervers. Mes matins calmes et sans outrage, ferait de moi un vide ouvrage où rien de mieux qu'un amoureux ne viendrait rendre mon lit joyeux que cette offrande de l'idiot et sa magie de rase bitume, que rien n’arrête si je résume.

De grâce, offrez-moi du couillon, de la pétasse et de l'étalon, que je me ruine en rire absurde jusqu'à ma mort, sans interlude. Ainsi heureuse et fatiguée de ces bêtises effrénées , j'aurai passé toutes ces années à jouir du sourire salutaire au passage de ces conneries grégaires.

Dessin Crumb

59 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout