Rechercher

Sarah oui (chanson)

Dans un tripot de bas quartier où l'on buvait sa juste paye servait l'air désabusé une jolie fille de Tanger Frottant ses paumes à ses hanches elle sifflotait jusqu'au dimanche pour départir les blondes des blanches additionnant comme on retranche Oh Sarah , sahraoui de Paris s'attifait comme une lady De sa poitrine volontaire suintait un jus caniculaire ravivant le vœu d'adultère de tous les vieux clients pubères Alunissant sur son cul rond ces messieurs bavaient du houblon et bien que plusieurs fois daron Ils s'abjuraient sur son troufion Oh Sarah , sahraoui de Paris Dans sa voix miel et cris Traînant des pieds jusqu'au trépas Les yeux pleins de mea-culpa et les corps lourds comme un bouddha Ils vidangeaient une armada Et toute la nuit elle dandinait Sans jamais s'laisser démonter Par tous ces voyeurs avinés criant trop l'amour et l'acmé Oh Sarah , sahraoui de Paris En son sein un paradis Au plus trivial des ancrages se révoltait son doux visage taisant les rumeurs au passage En écourtant les badinages A l'aube crue d'un beau lundi Elle se tira en Acadie une bien sombre mélodie emplit le bar et ces on-dit ​ Oh Sarah , sahraoui de Paris Son avenir à l'infini Sa peau de bronze dans le frimas ses lèvres larges au teint grenat visant le cœur d'un Attila firent d'elle une reine au Canada Oh Sarah , sahraoui de Paris Sahraoui de Paris Oh Sarah a dit oui Oh Sarah , sahraoui d'Acadie Sahraoui d'Acadie Oh Sarah est partie

30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout