Rechercher

Victime consentante

Dernière mise à jour : 17 sept. 2021

Du libertinage sur site


J'en lis des conneries depuis que je suis ici.. Déferlent sous mes fenêtres d'innombrables emmanchés qui veulent culbuter du trou avant que d'être. Mon incommensurable légèreté me fait généralement siffloter la Carioca quand quelques intrus viennent me proposer la bascule, à grand renfort d'adjectifs aussi délicats qu'un porc à l'abattoir. Je me fais même un honneur d'ignorer l'encombrant sans lui témoigner quelques mots doux pour le remettre au sec. Pourtant un abruti d'un genre particulier m'escagasse l'hypothalamus. Celui qui, sous prétexte d'un facteur ethnique, se voit dans l'obligation de rajouter que je ne lui tripote pas le zob à cause de sa couleur de peau... J'entends qu'il y a, dans certains bosquets à baise, de sombres xénophobes qui préfèrent se taper du blanc pur souche plutôt que de copuler dans la joyeuseté avec le reste du monde. Mais m'entendre dire, par ceux qui se voient victimes de racisme, que je pratique l'abstinence verbale à cause de leur teinte, me fout les glandes autant qu'une ouverture facile sur un paquet de chips qui m'éclate à la gueule Moi qui suis métisse, bâtarde et vaccinée, je ne saurais user de mes origines pour nier l'absence d’intérêt qu'un Homo sapiens, de type mâle ou femelle, pourrait avoir envers moi et profiter de l'aubaine pour jouer les victimes du cul plus blanc que blanc. Il est bien des endroits où le racisme s'infiltre et fait dire aux plus cons des absurdités dont la déflagration me hérisse encore le poil pubien, mais se voir ramenée à l'état de castratrice raciale par facilité, me donne envie de foutre des coups de talon sur la tronche du chialeur qui croit que mon vagin demande les mêmes qualités qu'une agence immobilière pour y foutre son zgeg.

Dessin par Crumb

69 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout