Rechercher

Leçon de chose LESSON 1 PART 2- LE CUNNILINGUS

Dernière mise à jour : 7 sept. 2021

Non contente d'avoir écrit sur la fellation et d'avoir fait péter la machine à like, je m'en vais, fière comme un bar-tabac, vous narrer le cunnilingus (nom masculin, du latin lachagattatareum)

Avant de la gamahucher, soyez attentifs à la demoiselle et à ses humeurs, s'il en est certaines qui coulent de source au premier regard, d'autres ne prennent l'eau qu'après moult excitations. Le temps de combustion de l'origine du monde n'ayant pas la verticalité soudaine d'un pénis en érection, il est demandé aux utilisateurs de tripoter la femelle en divers endroits, jusqu'à lui lécher patiemment l'ensemble de ses zones érogènes avec l’assiduité d'un fauve finissant sa gamelle.

Une fois assurée du bon fonctionnement de l'écoulement, la gueuse souriante et à semi-offerte écartera les cuisses sans justification, en criant haut et fort « Va-z-y bouffe-moi l'minou ch'uis plus qu'un trou !! »

Toutefois, l'homme excité par cet engagement soudain, peut, dans un élan tauromachique s'écraser le pif contre la fente et fourrager intensément la gazelle de sa langue tentaculaire. Je ne saurais trop lui recommander de commencer doucement par tourner autour de l'entrejambe avant d'actionner le petit bouton rose situé au centre (voir fig 1) que l'on appelle aussi dans les milieux autorisés le clitoris (nom masculin, du grec brouttemoidonlorifis)

Si vous n'aviez pas encore pris connaissance de celui-ci, imaginez un tout petit chaton de quelques jours. Il ne vous viendrait pas à l'idée de le malaxer comme on le fait d'un gros toutou qui donne la papatte? Alors soyez précieux comme si vous aviez un diamant au bord des lèvres. Du bout de la langue, titillez-le comme on lèche un fil pour le faire passer dans le chas d'une aiguille. Puis pressez -le légèrement et tournez autour comme on roulerait un palot baveux à l'adolescente étonnée d'être enfin désirée.

La femme reconnaissante devrait alors poser ses mains sur votre crâne, telle une reine faisant chevalier un de ses vaillants guerriers après l'assaut d'une forteresse.

Quelques soupirs encore discrets, sonnent l'appel des renforts, vous pouvez alors glisser du petit appendice à la zone humide (voir fig2) avec l'agilité d'un singe à passer de liane en liane.

La dame jusqu'alors consentante mais néanmoins sur la réserve, vous invitera alors à lui fourrer la chagatte jusqu'à vous mettre en apnée pour une durée indéterminée, provoquant ainsi quelques noyades, même chez les pros du gazon. Le visage du monsieur se doit d'être barbouillé de cyprine (voir fig 3) il pourra alors se servir de ses doigts pour provoquer orgasmes, fontaines et pets de fouf . Notez que l'insertion desdits doigts se fait progressivement. En aucune manière, index, annulaire et majeur ne sauraient s'aventurer du premier coup dans l'orifice génital d'une gonzesse normalement constituée.

Il est alors temps de pénétrer, sans mollir, de sa vigueur mâlique ou de quelques godes saphiques, la moule inondée de la poule devenue dévergondée.

NB. Le vibromasseur n'est pas l'ennemi de l'homme et peut, en toute occasion, servir de partenaire à la gâterie, ceci même si son efficacité a tendance à énerver le macho de base.

Dessin Milord78

100 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout